pour être informé à chaque nouveau message, merci de fournir votre adresse électronique et valider

mercredi 13 décembre 2006

Le bruit que fait une vitre qui éclate !

J'écoutais les informations ; arrêtée à un feu rouge ; contente d'être confortablement à l'heure pour mon TD (séance de travaux dirigés) à Villetaneuse (au département informatique de l'IUT) ; France-Inter venait de passer une chronique assez caustique sur Nicolas Sarkozy : il réunit aujourd'hui des "jeunes des banlieues" pour les écouter je crois ; au passage j'avais aussi appris qu'une association d'aide à la création d'entreprises par ces mêmes jeunes avait reçu un très sérieux coup de main ... du Ministère de l'intérieur : dommage que les associations existant depuis longtemps sur les "quartiers" aient vu leurs subventions réduites en 2005 ... juste avant que les banlieues ne s'enflamment en novembre dernier !

J'en étais là de mes réflexions... lire la suite...

mardi 12 décembre 2006

Le Lys, ses arbres, sa nappe phréatique et... ses égoûts ?

Je viens de lire le bilan de la dernière étude demandée, en accord avec l'ASLC (Association Syndicale Lys-Chantilly), par la municipalité : le géologue nie lui aussi l'existence d'un périmètre de protection éloigné... Bizarre cette unanimité ! Et bien ennuyeux...
Mais il me semble que la proximité des 4 forages qui sont sur la rive gauche de l'Oise doit inviter à la prudence : la sagesse serait de prévoir au moins l'assainissement collectif jusqu'à la route de Viarmes qu'on croit ou non à l'existence d'un périmètre de protection éloigné "officiel". Et de privilégier la protection de la forêt en faisant l'assainissement collectif dans toutes les avenues non bordées d'arbres !
C'est le plan bis que nous avions demandé quand les différents scénarios ont été mis au vote du comité de pilotage et dont le chiffrage (pourtant simple avec tous les éléments déjà connus) a été refusé.
Il ne nous restait plus vraiment le choix : mieux vaut "trop" de collectif que "pas assez" ; nous avons choisi le "tout collectif" ! Et voilà comment on caricature un débat qui ne devrait rechercher que la meilleure solution pour l'ensemble de la ville (en tenant compte du coût, de la protection de l'environnement forestier, de la sécurité et de la simplicité de fonctionnement.
Le bien collectif est différent -chacun en a conscience- de la somme des mieux individuels ; d'où l'importance d'une certaine sérénité dans la conduite de l'étude et les débats ... Condition malheureusement non remplie !
Et maintenant, à l'enquête publique de parler !

lundi 11 décembre 2006

Pinochet est mort dans son lit !

Il s'est bien moqué de nous, de la cour de la Haye, des démocrates chiliens,...
Et il y a des manifestations de sympathie au Chili !!!
Je me souviens de l'article que j'avais écrit dans Convergences quand on avait cru qu'il!allait être jugé : c'était dans le N°7, de mars 1999... Je l'ai relu : déjà en 99, j'avais du mal à accepter les honneurs que le Chili d'après la dictature faisait à son bourreau !
pour lire cet article : pinochet-convergences7

dimanche 10 décembre 2006

pourquoi ce blog ?

Bonjour,

Pourquoi créer un blog de la gauche de Lamorlaye ?

Depuis que le CACGL existe une de ses ambitions est de rendre visible et audible la gauche à Lamorlaye ; d'abord pour les morlacuméens de gauche : pour qu'ils dialoguent entre eux ; mais aussi pour tous nos concitoyens avec qui nous pourrions discuter, voire tenter de les convaincre de la valeur de nos idées.

Ce souci est encore plus fort depuis que nous avons deux conseillers municipaux : car, ne l'oublions pas, la liste Lamorlaye Autrement que nous représentons, Hervé Moula et moi, est la liste du CACGL.

Alors après Convergences, créé en 1995 et le site créé en 2002, il est naturel d'utiliser le support qui semble le plus interactif aujourd'hui !

Ce blog se veut un lieu d'échanges.
Il est destiné d'abord aux hommes et femmes de gauche de Lamorlaye ; mais il est aussi ouvert plus largement à tout citoyen de Lamorlaye qui désire intervenir dans le débat pourvu qu'il respecte des règles de courtoisie et qu'il n'utilise pas ce blog pour diffuser des idées que la loi interdit.

Mais au moment de rédiger ce premier message, la question la plus pertinente est sans doute celle-ci : y aura-til assez de lecteurs et assez d'interventions pour que ce blog vive ?

C'est important car par construction, un blog est un lieu d'expression un peu déséquilibré : c'est, semble-t-il, l'individu "créateur du blog" qui a l'initiative des thèmes abordés !

Il faut donc écrire à la première personne !

Je commence donc :
Je vais découvrir l'outil "blog" au fur et à mesure ; pour l'instant c'est l'inconnu pour moi ! Et le vide sur ce blog !

Première étape : arriver à ce que ce premier message apparaisse !
Deuxième étape : remplir la rubrique "qui suis-je ?".

A Bientôt !