pour être informé à chaque nouveau message, merci de fournir votre adresse électronique et valider

lundi 24 octobre 2016

Lucienne Jean : les journalistes vont parfois bien vite en besogne !

Et même si on peut le regretter la chapelle Saint-Vaast n'ouvrira pas encore au public au printemps prochain !
Ce qu'on peut raisonnablement espérer c'est qu'au printemps prochain l'ensemble des travaux prévus pour consolider l'édifice et lui restituer son aspect d'origine seront effectivement réalisés.
Ce n'est peut-être pas aussi bien que dans le journal (Le Parisien du 23 octobre)mais ce serait déjà un énorme progrès !
Il a fallu plus de 6 ans pour y arriver : car depuis 2009 (soyons généreux c'était en novembre : ne comptons pas l'année 2009) la restauration de la chapelle Saint-Vaast est officiellement planifiée! !
L'article s'inquiète pour le financement mais heureusement le financement est bien là !  Et précisons que cette chapelle va d'abord retrouver son rôle naturel de lieu de culte  ce qui n'empêchera pas d'y organiser petits concerts ou expositions...
Mais si Le Parisien a laissé glisser quelques imprécisions il souligne avec justesse l'intérêt de cette restauration pour la préservation et la mise en valeur de notre patrimoine et comme un premier signe de l'attachement de la municipalité à ce quartier un peu endormi qu'est le Vieux Lys. La chapelle nous rappelle que la seigneurie du Lys qui s'étendait d'est en ouest à peu près de la première avenue actuelle aux bords de l'Oise a une histoire indépendante de celle de Lamorlaye jusqu'en 1825, date du rattachement de la commune du Lys à celle de Lamorlaye.
La restaurer c'est aussi vouloir redonner au "Vieux Lys" toute sa place dans notre ville.