pour être informé à chaque nouveau message, merci de fournir votre adresse électronique et valider

samedi 24 novembre 2007

première pierre

Aujourd'hui (en réalité vendredi 23 : c'est donc déjà hier !) l'OPAC lançait officiellement son programme de 13 logements au Haras du Coq ! C'est André Vantomme qui a procédé avec le maire à la pose de la première pierre : un petit mur très provisoire avait été construit ; le parpaing central est évidé ; on y place un tube scellé qui contient un parchemin (ça y ressemblait : un peu roulé, un peu déchiré...) décrivant l'opération et à qui on la doit : ici essentiellement le Conseil général à travers l'OPAC ou directement !

C'est un peu une cérémonie d'opérette : le mur va être démoli, le parchemin lu par M. Vantomme est une copie de celui qui est déjà dans le tube et le tube sera récupéré à la fin de la cérémonie ... pour être néanmoins vraiment caché dans le mur d'une des maisons qui seront construites !

Mais il s'agit de construire vraiment des maisons pour 4 et 5 personnes et qui seront louées à des prix accessibles ! Et ça, ce n'est pas de l'opérette ! A Lamorlaye ça tient du miracle ! Les derniers logements (ceux du Haras du Coq justement) datent de 1974 (c'est ce qu'on a écrit dans Convergences) ou de 1977 (ce que disait une dame qui doit savoir de quoi elle parle : elle y habite et a emménagé, très contente, ... dans la gadoue !

enfin, épisode assez surréaliste, André Vantomme a invité les adjoints et conseillers présents à mettre à leur tour un peu de mortier (ou quelque chose d'approchant) dans le parpaing-première pierre : j'ai donc posé moi aussi cette première pierre aidée par M. Salomone qui riait beaucoup et me tenait la cuvette (il y a sûrement un terme technique plus approprié) de mortier !


Je tenais à assister à cette cérémonie parce que je le répète 13 logements sociaux à Lamorlaye c'est un évènement ! Et nous avons assez réclamé sur ce point pour ne pas rater la fête !

Le maire a fait ensuite un discours où il a dit clairement que dans le cadre de la restructuration du centre ville IL Y AURAIT DES LOGEMENTS SOCIAUX ! Pourtant à ma première question quand il a présenté le projet centre ville en commission d'urbanisme : "combien de logements sociaux ?" la réponse a été : "on verra ; cela dépendra de l'équilibre financier du projet" ; projet qui devrait financer les réparations au château... ce qui n'est pas de bon augure pour un possible équilibre financier !

Je constate donc que les choses changent !

A 4 mois des élections tout le monde veut des logements sociaux : le maire qui ne se représente pas et les adjoints qui sont en campagne.

Après le maire c'est André Vantomme qui a parlé : il a rappelé que le Conseil général étudie avec intérêt tout projet de logement social présenté par une commune du sud de l'Oise ! Et qu'il a décidé (si j'ai bien compris il a convaincu le préfet de décider...) que les maires seraient les décideurs dans le choix des locataires (ceci pour lever un des obstacles "classiques" : pas de logements social pour "éviter" l'arrivée d'étrangers, de gens qui votent "mal", etc...)

C'était très intéressant sur le fond et discrètement caustique !
Il n'a pas parlé de l'établissement foncier local de l'Oise ; dommage ! Mais là encore : maintenant tout le monde en veut !

Après cette cérémonie il y en avait une deuxième plus légère mais aussi sympathique : la remise des récompenses pour les plus beaux balcons fleuris sur les immeubles de l'OPAC (la Montagne et le Haras du Coq) ; bizarre de fêter ça quand le gel de la semaine dernière a massacré complètement jardins et balcons !

lundi 19 novembre 2007

Grandeur et misères du bloggueur débutant ! Morale télévisuelle ?

Pour montrer à un ami comment envoyer un commentaire sur le blog, j'ai envoyé 2 commentaires sans aucun contenu (dans le style "essai N°1") ; commentaires que j'ai, bien sûr, aussitôt supprimés (après consultation de l'aide) ; mais je m'aperçois qu'il reste l'indication des 2 commentaires avec l'indication "Ce message a été supprimé par l'administrateur du blog" : je rassure donc le lecteur éventuel ; il n'y a là aucune censure ; juste la trace de notre manque d'expérience !

Hier soir, une série policière déroulait un scénario classique du genre. Le suspect était tabassé par un policier : il aura juste droit à une remontrance et à une sanction administrative.
Le tout de la part de la "chef" qui vient d'obtenir des aveux du dit suspect en profitant honteusement de l'état psychologique et mental (et physique grâce au policier évoqué plus haut) : ça ne l'empêche pas de développer devant son policier tabasseur de prévenus un discours moralisateur du meilleur ton.
J'oubliais : le prévenu avoue (des crimes horribles cela va de soi) et a la délicatesse de se suicider avant toute suite judiciaire.
Et si on s'attache à de très petits détails (une façon de se laver la figure et de se regarder dans la glace) la chef ne serait pas vraiment fière d'elle...

Je sais bien : rien ne m'oblige à regarder ça ! Mais il n'en reste pas moins que beaucoup de téléspectateurs - y compris nous- regardent ; et qu'après diffusion d'une histoire comme celle -ci il devrait y avoir un débat avec des gens compétents. Le débat a bien eu lieu chez nous ; mais est-ce le cas partout ? Et quand bien même chaque téléspectateur aurait-il réagi dans son coin, il manquerait une analyse dépassionnée et argumentée. Car il faut, c'est évident, arrêter les coupables de crimes ! Mais faut-il pour autant laisser la fin justifier - n'importe quels - moyens ?

dimanche 11 novembre 2007

retour de week end : retour à la réalité de la politique en France et... à Lamorlaye!

Lu dans le Télérama de la semaine dernière un pastiche de la lettre de GuyMoquet : réécrite par (ou au nom de) une jeune fille de 17 ans, sans papiers, expulsée de France alors que sa famille y est encore ! Le parallèle est frappant ! Atterrant même ! C'était dans le courrier des lecteurs : pour moi la partie la plus vivifiante de Télérama !
Toujours dans ce courrier des lecteurs : un prof explique comment après avoir lu à ses élèves la lettre de Guy Moquet il a expliqué que Guy Moquet était mort à cause d'un pouvoir dont la description (propagande médiatique, pleins pouvoirs du chef, politiques basées sur des pseudo théories d'origine) n'est pas sans rappeler notre situation actuelle !

La "politique" menée par le gouvernement (président : M. Sarkozy - ministre : M. Hortefeux) contre les sans papiers est vraiment la face noire de notre pays : politique à courte vue, promise pour séduire un électorat qui était celui de M. LePen ; politique contraire aux principes fondateurs de la République française ; politique sans avenir quine résoudra aucun des problèmes posés par l'immigration ni surtout aucun des problèmes cause de cette immigration !

Et voilà qu'en plus, un message du MRAP du Nord et Pas de Calais m'apprend que des sans papiers ont été marqués au feutre indélébile ! Progrès technologique évident comparé au tatouage ! Mais procédé honteux !

Et ce que M. Sarkozy a dit à propos de l'Arche de Zoé (il irait en quelque sorte kidnapper ces personnes aux agissements plus que douteux pour les soustraire à la justice du Tchad) est encore un autre scandale ! Le Tchad possèderait donc un gouvernement très honorable que l'armée française est toujours prête à défendre avec force avions, le Tchad serait un pays démocratique où on peut renvoyer en toute conscience de malheureux immigrés mais sa justice -excellente pour les tchadiens- ne serait pas capable de juger des français ! Voilà qui sent fort son néocolonialisme ! Et une attitude ne correspondant pas à ce qu'on peut attendre du président de la République !

Au lieu de "philosopher" je devrais bien sûr rappeler la prochaine réunion de la gauche : le mercredi 14 novembre ! La campagne pour les municipales est lancée ! Nous la mènerons de la façon la plus transparente possible en essayant de faire vivre un peu cette belle idée de démocratie participative.

Mais à Lamorlaye, seule la gauche essaie de faire réfléchir sur ce genre de problème : celui des sans-papiers (ou plus précisément de comment on traite -non le problème- mais les sans papiers eux-mêmes) et celui du respect des autres pays et des autres peuples (en particulier ceux qui d'où viennent les immigrés sans papiers).

Pour cela aussi renforcer la gauche à Lamorlaye me semble essentiel !

A mercredi !