pour être informé à chaque nouveau message, merci de fournir votre adresse électronique et valider

mardi 30 septembre 2014

Lucienne Jean : à Calais, la chasse aux migrants est ouverte !

Je reprends simplement ici les informations hallucinantes données le 30 septembrepar CSP59 le Comité des Sans Papiers du Nord :
"Il est encore trop tôt pour savoir si la manifestation du 7 septembre*, qui marque un renforcement de Sauvons Calais et rend plus flagrante sa filiation avec l'extrême-droite radicale, va influer de manière durable sur la situation à Calais.
Les effets immédiats sont par contre incontestables :

-  Plusieurs actes d'intimidation de bénévoles, consignés par la permanence téléphonique sur les violences. 
- Les douches pour les exilés, gérées par le Secours catholique, ont été une nouvelle fois incendiées dans la nuit du 17 au 18 septembre.
- Le squat des Égyptiens, avenue Blériot, a été attaqué avec des cocktails Molotov dans la nuit du 19 au 20 septembre

Beaucoup en à peine plus de 15 jours.
Le préfet, qui a autorisé la manifestation du 7 septembre malgré les agressions de bénévoles de cet été, ne semble pas concerné. Le procureur de Boulogne/Mer, qui n'avait vu aucun appel à la haine raciale et à la violence en lien avec la manifestation, a tout d'abord refusé d'ouvrir une enquête avant d'y être contraint par plusieurs dépôts de plaintes. Il n'a pas non plus retenu de mobile raciste pour l'attaque du squat des Égyptiens.
Sauvons Calais se développe donc, soutenu par la complaisance des autorités. D'un côté, le préfet invite certains acteurs associatifs, mais pas d'autres, à discuter d'un futur centre de jour. De l'autre Sauvons Calais joue dans le registre de l'intimidation et de la peur à l'encontre des bénévoles associatifs. Une convergence de fait pour briser le front uni qu'on présenté les acteurs associatifs face aux expulsions des 28 mai et 2 juillet. Si les autorités persistent dans leur attitude de passivité encourageante vis-à-vis de Sauvons Calais, on finira par croire que cette convergence est intentionnelle. "

En fin de message, des informations sur des tirs contre des migrants ! C'était en juin :
"Dans la nuit du 12 au 13 juin derniers, un vigile tire à deux reprises avec une carabine à plomb, équipée d'une lunette de visée et tirant des plombs perforants, sur des exilés passant dans la rue, devant l'entreprise où il travaillait, faisant deux blessés."
Si vous désirez être informés (parfois trop!) sur ce qui se passe autour des migrants qui arrivent face à l'Angleterre avec la force du désespoir et qui tentent de mille façons très dangereuses le passage, inscrivez-vous en faisant votre demande par mail à csp59@hotmail.com

* Une manifestation "Sauvons Calais" c'est à dire "débarrassons Calais des migrants qui attendent en espérant un passage vers l'Angleterre" ; ce slogan et d'autres tout aussi désolants a été crié et revendiqué par les manifestants (d'extrême droite ?) : voir par exemple l'article du 8 septembre sur le site du Nouvel Observateur.


mardi 23 septembre 2014

Lucienne Jean : ordre du jour aussi important et surprenant que long pour le Conseil municipal du 24 septembre !

Le Conseil municipal se réunira le mercredi 24 septembre avec un ordre du jour impressionnant auquel il faut ajouter un nouveau point (sur l’installation d’une vidéo-protection sur la ville) qui est arrivé par courriel le 22.
Certains des dossiers soumis au conseil ont été préparé en commissions d’autres absolument pas ! Et ceci, même si la commission concernée  s’est bien réunie…
Pour notre part, nous ajoutons aux 23 délibérations à l’ordre du jour 7 questions diverses déposées par la liste Lamorlaye Autrement.
En principe, Cela pourrait nous conduire assez tard ! Mais Madame le Maire a un talent certain pour accélérer le processus : à peine une délibération exposée  qu’elle la soumet au vote ! Il est même arrivé que cette étape soit oubliée… Le débat devrait pourtant être considéré comme essentiel : c’est lui qui permet d’approfondir les motivations de la majorité en les confrontant à  l’analyse des autres listes ; cela peut s’avérer utile… Et cela permet à chaque électeur de suivre le travail de ses élus !
Voici notre analyse sur les différents points  que ce Conseil va traiter :
Délibération N°1
La démission de M. Laffont qui était en position 14 fait entrer Jean-Fred Tourtchine au Conseil : ne nous concerne pas vraiment. Mais nous verrons à la délibération N°16 que c’est l’occasion d’ajouter encore des indemnités pour des délégués : 1235€ par mois pour le maire ; 665€ par mois pour les adjoints ; 228€ par mois pour les délégués ; sur 21 élus  21 sont « payés » !  Dépense « pour » la commune : 105279€ par an… Notons que M. Garnier, régulièrement absent au Conseil et en commissions n’a pas encore remis sa démission. Mais peut-être sera-t-il de retour le 24 septembre ? Pour représenter les 1535 électeurs qui ont voté pour la liste qu’il menait en mars dernier …
Délibération N°2 
Il s’agit de décider d’une révision générale du PLU et de la recherche d’un cabinet de conseil pour la préparer: le COS  et la taille minimum d’une parcelle ayant disparu avec la loi ALUR, il faut revoir le règlement du PLU pour trouver d’autres biais pour contrôler les constructions (en particulier dans le Lys). Ce point a été préparé en commission d’urbanisme le 15 septembre. Nous sommes d’accord pour faire cette étude tout en souhaitant qu’elle permettra de se contenter d’une modification plus légère : Lamorlaye « travaille » sur le PLU depuis 2005 ! Une révision ne se fera pas avant 2016 : nous en serons à plus de 20 ans de discussions diverses !
Délibérations N°3 et 4
La grille de tarifs pour les classes de neige pour le groupe Nord a été l’objet d’une discussion en commission scolaire le &7 septembre : mais aucune modification sur le projet présenté n’était envisageable !  Nous  y reviendrons dans la prochaine tribune. L’indemnité accordée aux accompagnants est un peu augmentée.
Délibération N°5 
Un ajustement de la subvention municipale pour le Centre Social qui peut développer ses activités en particulier vers les adolescents ! C’est une bonne nouvelle ! Par contre sur la gestion des locaux est reprise par le Centre social  alors que les clarifications faites par la mandature précédente (avec beaucoup de maladresses !) n’étaient pas toutes injustifiées…
Délibérations N°6 et 7
Nomination de délégués dans 3 organismes : Bois Larris, Claire Fontaine et l’ADTO (association par laquelle le Conseil général offre des services aux communes)
Délibération N°8
Retour sur l’urbanisme mais on n’en a pas parlé en commission : suppression du poste d’attaché pour le service urbanisme : peut-on rapprocher cette décision du fait que la personne en poste (et qui devra donc être licenciée)  n’est plus personna grata dans une de nos villes voisines? Et comment sera réorganisé le service de l’urbanisme ?
Délibération N°9 et 10
Création d’un comité d’hygiène : il serait obligatoire si on a plus de 50 employés ; dans ce cas, il en aurait fallu un depuis 2001 au moins!  Il sera composé de 4 employés et 4 conseillers ; mais on ne sait pas qui sont les heureux élus. Même chose pour le comité technique qui n’est plus obligatoirement paritaire mais le restera chez nous : toujours 4 et 4 et toujours l’inconnu sur les conseillers désignés
Délibérations N°11, 12 et 13
Une rafale de création d’emplois (à temps partiel) annoncée en commission scolaire : certains emplois existent depuis longtemps (surveillance cantine ou garderie ou études dirigées) et on se demande pourquoi les créations d’emploi se font seulement maintenant ; d’autres emplois (45) sont liés aux activités organisées dans le cadre de la réforme des rythmes scolaires.
Délibérations 14
Convention pour la partie du transport scolaire non obligatoire : ce transport scolaire est assuré par le Conseil général mais on le paye (152135€ en2012 et 158957€ en 2013)
Délibération 15
Le marché pour changer de prestataire pour la cantine n’a pas encore été lancé. On va utiliser une procédure adaptée au lieu d’un appel d’offre – SODEXO continue jusqu’en décembre.
Délibérations N° 17, 18, 19, 20
On n’en a pas discuté en commission d’urbanisme : il s’agit de reprises de voiries (Clos Sant Martin, allée de la Pépinière  et l’allée des Bouleaux), de vente de voirie à des riverains, d’achat de la partie boisée qui est au fond de l’allée de la Pépinière (là où on devait construire des logements sociaux) pour 12562€ :ce terrain est réputé (depuis l’enquête publique sur le PLU) non constructible : pourquoi l’acheter ? Pour faire plaisir au promoteur ?
Délibération N°21
LA MAIRIE VEUT VENDRE LES BIENS COMMUNAUX  ET AUCUN DE CES PROJETS N’A ÉTÉ ÉTUDIÉ EN COMMISSION D’URBANISME ! Mieux l’un d’entre eux avait été présenté et rejeté ! Et Madame le Maire regrette à plusieurs reprises la faiblesse du foncier possédé par la ville !
De quoi s’agit-il ? En voici la liste :  
o   la maison qui est en face du laboratoire d’analyse, soit, 2 logements communaux en moins ;
o   le local et le bout de terrain devant la poste : la commission d’urbanisme du 17 juillet avait conclu qu’il fallait les garder tant que l’étude de restructuration du centre-ville n’avait pas été faite : dixit M. Madeleine !  Cette étude de restructuration va être confiée, et c’est une bonne chose, au CAUE (Conseil d’Architecture, d’Urbanisme et d’ Environnement) de l’Oise : c’est l’objet de la délibération 22
o   un terrain chaussée Bertinval : les riverains ont-ils été informés ? Il semble que non !
o   la propriété du 58 avenue de la Libération, achetée en 2009 pour y faire du logement social ; 5 ans plus tard, on a le droit de vendre ; la conjoncture économique étant ce qu’elle est nous risquons d’y perdre ; et le besoin de logement social restera ce qu’il est à Lamorlaye…
o   et… LA VIEILLE MAISON rue du Vieux Château ! On en parle à chaque commission urbanisme mais jamais cette idée n’a été présentée ! L’adjointe à l’urbanisme (elle-même architecte) a soutenu la position de l’Architecte des Bâtiments de France : conserver la façade sur la rue de l’Eglise et la rue du Vieux Château et une cave très ancienne !  a qui va-ton vendre cette maison ? Madame le Maire a peut-être trouvé un mécène ?
Délibération en plus (N°23 ?)
Lancement de l’étude pour la vidéo-protection pour tout le territoire communal : une promesse électorale qui sera sans doute régulièrement mise en avant ! Rappelons que l’association syndicale du Lys avait longtemps caressé ce projet que la gendarmerie avait jugé irréalisable ! On a peut-être fait des progrès dans ce domaine…

Et après cela : nos questions « diverses » et peut-être (sans doute ?) celles des 2 autres listes minoritaires…

Bonne soirée en perspective ! Mais soirée importante pour le patrimoine passé et à venir de Lamorlaye !